Tunnel 터널

Tunnel 터널

Encore une bonne surprise avec un film Coréen, Tunnel.

Je m’attendais à un film catastrophe, et bien pas du tout.

Pour résumer le sujet du film, il s’agit d’un vendeur de voiture qui se retrouve piégé dans un tunnel. 

Il est seul, avec un gâteau, et deux petites bouteilles d’eau.

A l’extérieur, les médias s’emparent de l’affaire comme jamais. Aucune éthique, comme chez nous.

La politique s’empare de l’affaire. Aucune éthique, comme chez nous.

Sa femme apprend très vite que c’est son mari qui est sous la montagne, piégé et seul.

Pour sortir cet homme du tunnel, une équipe de sauveteur va tout faire avec beaucoup d’éthique.

Ce soir, je sais que je vais voir quelque chose de magnifique, ou quelque chose de « chiant ».

Pas facile de faire un bon film sur un sujet pareil. La facilité voudrait qu’on se tape, comme il se doit, 25 minutes d’introduction aux personnages et à l’histoire, mais ici, vous avez 2 minutes pour profiter du soleil de la Corée du Sud.

Et CRAC!!!!

Fin de l’intro.

Je viens donc de comprendre le parti pris du réalisateur, et sa volonté de faire un « extrême huis clos ».

Il y a évidemment les scènes extérieures pour reprendre une bouffée d’oxygène, et heureusement, mais même avec cette respiration, on ne sort pas de ce piège de béton.

 J’en profite pour vous dire que les trois principaux acteurs sont excellents.

Jeong-soo (le vendeur) joué par Ha Jeong-Woo, qui va passer 98% du film dans le tunnel.

Se-Hyeon (sa femme) jouée par Bae Doona et Dae Kyeong (le chef secouriste) joué par Oh Dal-Soo.

Mais alors du coup, si ce n’est pas un film catastrophe, qu’est-ce que c’est?

Il y a d’un côté une critique violente sur les médias, sur la corruption à tous les niveaux (et en particulier dans le domaine de la construction des tunnels) et sur une société qui ne va pas très bien.

Par contre, les vrais sujets sont l’instinct de survie, la volonté des secouristes et la relation d’amour entre Jeong-Soo et Se-Hyeon qui va être décisive dans le bon ou le mauvais sens.

 Le grand problème pour sa femme, c’est qu’elle est face aux médias, mais surtout face à son mari qui n’est qu’à quelques dizaines de mètres d’elle, mais dans une situation sans espoir.

Elle sera face à une terrible décision.

(On peut remercier le réalisateur Kim Seong-Hoon qui va nous épargner les traditionnelles scènes de hurlements d’émotions qui sont très souvent interminables.)

Cette femme est d’une force et d’une dignité à toutes épreuves.

Vous vous demandez peut-être:

– On ne se fait pas un peu chier dans ton film si le gars est seul pendant deux heures?

La réponse est non!

Jeong-Soo tient le film avec une classe est un sang froid incroyable.

Beaucoup de choses vont arriver dans les ténèbres.

Mais comme d’habitude, pas question de spoiler tous ces moments.

Vous pouvez vous demander plusieurs choses:

Combien de temps passe-t-il dans ce tunnel?

Comment survivre avec un gâteau d’anniversaire à la crème (donc qui va pourrir assez vite) et deux toutes petites bouteilles d’eau?

Comment ne pas se laisser mourir dans de telles conditions?

Comment réagir avec les gens qui vous aiment et qui sont terrorisés parce que tout ça passe en permanence à la télé?

Bref, c’est un film qui ne laisse pas insensible, et je vous garantis que les deux heures passent très très vite.

Adios…

Publicités